Cela fait un an que le projet CHAISE a été lancé dans le but de combler le déficit de compétences en blockchain en Europe. Dans cet article, la professeure Parisa Ghodous, coordinatrice du projet CHAISE à l'Université Claude Bernard Lyon 1, nous explique ce que le partenariat a permis de réaliser au cours de l'année écoulée et ce qui nous attend.


La première année de mise en œuvre du projet CHAISE a été très productive, le consortium a atteint ses premiers objectifs et respecté les jalons du projet. Au cours du premier semestre, le consortium s'est concentré sur le développement d'une stratégie de recherche approfondie, basée sur de multiples sources de données et méthodologies de recherche, ainsi que sur l'implication de nombreux experts et représentants des secteurs privé, public, de la recherche et des instances politiques. Le premier semestre a permis d'achever l'analyse du marché du travail de la blockchain et les activités de collecte d’information sur les compétences, ce qui a permis de délimiter l'écosystème de la blockchain et d'établir une documentation complète sur l’existant en termes d’offre et de demande de compétences, qu’elles soient techniques ou non techniques, dans ce domaine. En outre, en s'appuyant sur les données du marché du travail, le consortium a esquissé un profil pour les professionnels de la blockchain sur le marché européen, à savoir l'architecte blockchain, le développeur blockchain et le gestionnaire blockchain. Lisez nos études et rapports ici.

Les éléments ci-dessus ont contribué à la réalisation des objectifs du projet, car ils fournissent une base documentant la formulation d'une stratégie européenne de développement des compétences - à publier en mars 2022 - stratégie qui s'attaquera aux pénuries de compétences actuelles et répondra aux besoins de compétences actuels et futurs de la main-d'œuvre européenne de la blockchain.

En parallèle, le consortium a déjà commencé à travailler sur la conception d'un modèle permettant de prévoir la demande et l'offre de professionnels de la blockchain sur la base du macro-environnement (tendances globales) et des tendances spécifiques à ce secteur.

J'espère que vous apprécierez notre travail et je vous invite à consulter régulièrement notre site web pour y trouver de nouveaux rapports et observations, à nous suivre sur les réseaux sociaux, ou à nous contacter directement pour plus d'informations.

Vous partagez notre vision ? Rejoignez l'Alliance en tant que partenaire associé et contribuez à la réalisation de nos activités et objectifs !

 

Prof. Parisa Ghodous